Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre lu ( épreuves non corrigées) en avant première de la Rentrée Littéraire grâce à Libfly. Un grand merci pour ce partenariat et cette découverte.

 

Quatrième de couverture :

 

Un jeun homme retorune dans la ville de son enfance, au bord du fleuve. Cinq ans plus tôt, il a tué son meilleur ami, son frère. lorsqu'il apprend que les deux tours, où son ami habitait, vont être démolies, il ne peut s'empêcher de revenir sur le lieu de son crime, attiré comme malgré lui. Tandis qu'il redécouvre sa ville, peuplées de silhouettes et d'endroits familiers, mais désormais étrangers, il se remémore son adolescence entre ombres et lumière, l'amitié teintée d'amour, de jalousie et d'abandon, qu'il partageait avec son ami, ainsi que les évènements qui le menèrent à cet instant fatal ou tout a basculé.

Récit d'une amitié maléfique, d'une adolescence tourmentée, dans une petite ville où le fleuve, omniprésent, reflète les passions et s'apparente tantôt à une rivière d'émeraude, tantôt à des eaux troublées, Le Jour de l'Effondrement est un roman à la beauté sombre et intense. Symbolisme des descriptions, souffle de la narration, il emporte son lecteur jusqu'à la résolution finale - et l'apaisement.

 

Avis et commentaires

 

Roman que j'ai tout simplement dévoré tant le récit du narrateur, le protagoniste principal est prenant et prégnant. 

Retour sur les lieux de son adolescence, le temps où le narrateur a construit une relation exclusive et réciproque avec celui qui fut son meilleur ami, mieux son frère et qu'un tragique concours de circonstances (qui se découvre tout au long du livre) va amener à la mort accidentelle de ce dernier.

Une enfance entre une succession de tours auprès d'un fleuve et une vie terriblement terne, seule la famille de ce meilleur ami, les rêves de fuite de ce dernier et l'ascendant qu'il exerce à l'encontre du narrateur ont donné sens à sa vie d'adolescence. Sens qui s'est définitivement perdu en une longue fuite en avant sans passion, avec colère et sans but depuis l'accident.

Le narrateur, maintenant jeune adulte, arrive des années plus tard dans ce décor sinistre alors que les tours qui abritèrent cette relation mi fraternelle, mi amoureuse passionnée sont maintenant désertes et vont être abattues. Il va squatter l'appartement qui vit cette passion adolescente éclore et se dévorer, tel un zombie, un être clochardisé pour revivre cette histoire. Alors qu'il n'était que passif, son ami n'avait cesse de le tourmenter pour qu'ils partent ensemble du jour au lendemain tel deux aventuriers modernes pour lesquels le mieux et la vérité sont ailleurs, c'est la somme des remords qu'il va égrener en alternant passage actuel et souvenirs passée. Renouant le fil de sa vie avec la sœur et la famille de son frère d'adoption, c'est probablement une raison de continuer à vivre qu'il vient ici chercher.

Bouleversant d'émotions, de rages, de colères, c'est aussi la critique d'une société qui n'offre pas toutes les chances à ceux qui y vivent, un plaidoyer pour une vie d'évasion, de recherche d'un avenir.

Très belle écriture, grand talent narratif et en évitant tous les pièges de la facilité, c'est en quelque sorte un roman d'apprentissage que nous découvrons ici.

Tag(s) : #Partenariat Libfly

Partager cet article

Repost 0