Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quatrième livre lu en tant que juré du Prix Biblioblog 2014.

 

Quatrième de couverture

 

"Depuis bien des jours le vieux cheminait avec la petite le long de la rivière. Quelquefois le vieux tenait la main de la petite mais , le plus souvent, il la laissait voyager seule autour de lui " : telle est la première phrase de ce roman pusissamment envoûtant tant pour la tension dramatique constante que Marc Gracciano parvient à conserver  tout au long de ce voyage initiatique, semé d'embûches, dansun temps très ancien que par son style unique, à base de litanies.

Dans leur  périple vers l'amont de la rivière, le nord, le vieux et la petite traversent une nature à la fois splendide et sauvage, croisent des personnages inoubliables, comme le veneur.

Vers où les conduira leur destin ?

 

Avis et commentaires :

 

Un livre délibérément différent de ce qui se fait par ailleurs et avec une véritable légitimité dans cette sélection 2014 du Prix Biblioblog.

Parcours initiatique et destins funestes d'un vieil homme et d'une jeune enfant dans une époque reculée, médiévale, à travers le récit particulièrement riche de leur voyage commun. De ces deux personnages, on ne saura pas les noms, ni s'ils ont des liens familiaux et évoluent dans des paysages sans repères géographiques précis. 

C'est à un véritable passage de témoin que l'on assiste entre ce vieil homme et l'enfant ; tout ce qu'il sait de la nature (faune, flore), de la survie dans cet univers, de la nature humaine (bonne et mauvaise). A travers la vie au quotidien proche des richesses qu'offre la nature et elle seule, ce connaisseur de l'âme humaine et de ses perversions va devoir se confronter à des rencontres attachantes ou non, pacifiques mais aussi violentes et protéger, tout en effectuant son apprentissage, la petite.

Ce monde qu'ils traversent n'a rien de facile ou d'acquis, il n'est pas un univers idéal ni conquis ou pacifiés.... Jamais jusque là je n'ai pu être confronté à un tel luxe lexical, il est souvent indispensable de prévoir dictionnaire, papier et crayon pour mieux s'imprégner de ce récit. Une écriture somptueuse, luxuriante, une qualité quasi encyclopédique et un luxe dans le détail, dans les termes techniques (nature, faune, flore, outils), le tout scandé et d'une grande richesse.

Que dire de la qualité de relation entre ces deux êtres, intimement liés si ce n'est qu'elle est unique, forte, sensible mais aussi sans concession ou sentimentalisme excessif.

Tag(s) : #Prix Biblioblog 2014

Partager cet article

Repost 0