Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un partenariat avec les Editions du Panthéon que je remercie pour cette opération ainsi que le forum "Au Coeur de l'Imaginarium"

Quatrième de couverture :

"Sans réflêchir je me suis levée à la hâte, ai fait quelques pas, puis suis tombée par terre. Je suis ligotée, je ne suis pas seule, ne me sentant pas vraiment menacée par cet être humain."

Alice va encore se faire renvoyer. Elle a déja connu cinq lycées différents. Seul reproche à lui faire :  dire la vérité. Dès son plus jeune âge, elle s'est jurée de ne laisser aucune place au mensonge. Le pardon pour seule règle, un cheval de bataille, même. Les mots sont ses armes et le courage son bouclier.

Au prix de combats sanglants , son entourage n'hésite pas à aller au sacrifice pour préserver la princesse des elfes, la dernière représentante de la communauté.

 

Avis et commentaires :

Il est parfois difficile de pouvoir parler d'un livre qu'on a lu mais pour lequel on est passé complètement à côté cependant l'exercice est nécessaire et je ne pense pas qu'il faille le laisser sans avis.

Deux personnages centraux dans ce récit avec Sébastien, le jeune étudiant peu porté sur les études et essentiellement Alice.

Le personnage d'Alice est brièvement introduit par le témoignage, sur fond de type campus universitaire par Sébastien, le reste du récit est celui d'Alice. jeune fille bien isolée, victime de multiples agressions,au coeur de combats avec des nombreuses victimes, parmi les siens, qui vont jalonner sa fuite. Ce n'est qu'au fur et à mesure que sa nature elfique va se révéler aux autres et surtout à elle - même. 

Contrainte à une fuite en avant assez sanglante, Alice va néanmoins retrouver auprès d'humains et plus particulièrement d' enfants un peu de calme et beaucoup d'affection. C'est aussi auprès de Sébastien et de leur histoire d'amour naissante qu'elle trouve l'énergie nécessaire pour se battre et survivre.

De ses agresseurs, de leurs motivations, des combats et assassinats de la plus grosse partie des familiers d'Alice, on ne saura rien. Elle - même nous apparaît comme un personnage qui n'a pas l'air de comprendre grand chose à ce qui lui arrive, de se connaître vraiment et de savoir ce que peut ou pourrait être son destin. Malgré tout, l'attachement qu'elle met à défendre les deux enfants Cassie et Tobbie surtout est fort comme celui qu'elle ressent pour Sébastien.

Récits de violence, de combats, de la fuite, de la découverte de ses métamorphoses, de ses pouvoirs elfiques tout se succède sur plus de 53 pages mais les liens se font mal et on ne comprend pas vraiment ou l'auteure veut nous emmener d'ailleurs, même la fin n'en est pas vraiment une puisque la mention "à suivre" clôt l'ensemble.

Le style est clair mais le récit plutôt sans relief. Un ressenti donc plutôt mitigé et la lecture du second volume à prévoir avant de porter tout jugement plus définitif.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Partenariat Au coeur de l'Imaginarium

Partager cet article

Repost 0