Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Intiative originale conjointe sur le forum Libfly dans  le cadre du Festival Raccords avec "Les Editeurs Associés"

Lire un livre offert par cette maison d'édition pour une découverte, un avis et la libération de ce livre en un endroit de son choix.

 

Quatrième de couverture :

 

Cent pas ou mille ? à cette question  Cheyenne et Abeille vivent la même réponse, quelle importance.

Elles sont soeurs. Au gré des moments de la vie, elles s'éloignent, elles se retrouvent.

Elles sont femmes. Leurs chemins se construisent en parallèle. Leur vie se nourrit au terreau de l'enfance....

Avec beaucoup de douceurs et un brin de mélancolie, Frédérique Dolphijn esquisse des personnages entiers et passionnés dont le corps et la sensualité affleurent.

 

Avis et commentaires

 

Livre atypique que ce petit bouquin de 115 pages partagé entre un récit disert sous forme de courts paragraphes narrant certains des épisodes de vie des deux soeurs quasi - jumelles et de très sensibles et fines illustrations de type gouache.

Par fragment et touches sensibles, le lecteur découvre et partage la vie de deux soeurs étonnantes Cheyenne et Abeille. A la fois proches et différentes, pour l'une infirmière auprès de grands brulés, la proximité de ses patients l'absorbent et pour l'autre enseignante privée à des aveugles, c'est la découverte de son identité sexuelle qui devient la clé du récit. Pour les deux, la sensualité et la sexualité sont vécues plus ou moins librement. 

Elles égrainnent des souvenirs communs, des souvenirs d'enfance, une grany qui les couvre de son attention et de son effroi parfois lors de certains de leurs jeux, une mère qui les a aimé mais qui est morte récemment, sûre de les laisser à la fois responsables et prêtes à se jeter à corps perdu dans leur vie de femme. Une mère qui dans la prévison de son départ définitif a regroupé dans une malle les souvenirs qui devront toujours rappelés à Abeille et Cheyenne leur enfance commune et leur fusion.

Au global, des images se bousculent, parfois opposées mais toujours idéalement retranscrites pour le lecteur dans chacun des deux univers.

Il y a des jours heureux, l'ombre d'un homme aimé pour Cheyenne, celle plus menaçante d'un violeur pour Abeille mais aussi la souffrance d'un grand brûlé retrouvant un certain apaisement aux récits talentueux et inventifs d'Abeiille.

Images, sensualité, corps ébauchés, couleurs tout est rendu merveilleusement ouaté.

 

Une découverte donc et un univers auquel on a plaisir à s'initier, en ce qui me concerne.

Tag(s) : #Libfly Book Crossing

Partager cet article

Repost 0