Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Meilleur " Premier Roman Etranger" du Magazine Lire.

Second livre de la sélection d'avril pour le Prix des Lecteurs LDP 2014, prix pour lequel je fais partie des membres du jury.

 

Quatrième de couverture

 

Bartle, 21 ans, est soldat en Irak, à Al Tafar. Depuis l'entraînement, lui et Murphy, 18 ans, sont inséparables. Bartle a fait la promesse de le ramener vivant au pays. Une promesse vaine.....

Murphy mourra sous ses yeux et le hantera toute sa vie. Yellow Birds nous plonge au coeur des batailles où se déroule le quotidien du régiment conduit par le sergent Sterling. On y découvre les dangers auxquels les soldats sont exposés jour après jour. Et le retour impossible à la vie civile.

 

Avis et commentaires :

 

Rude, très rude lecture de ce roman / témoignage sur la condition du retour et du suivi des soldats américains en Irak, comme en son temps en Afghanistan.

 

Ainsi suit -t'on avec beaucoup de compassion le parcours de Bartle, soldat en Irak, engagé volontaire sous les ordres du Lieutenant Sterling, héros de guerre et officier, à l'état psychologique très perturbé, probablement par son propre vécu. Les motivations qui entrainèrent Bartie à s'engager sans en parler à sa mère et au grand désespoir de celle-ci, resteront obscures et cela même à la fin de la lecture. Par contre il y a une véritable souffrance au retour du conflit dans son esprit pour avoir pris l'engagement auprès de la mère  d'une nouvelle, jeune et sensible recrue ; Murphy, lors de leur séjour en Irak et de ne pas l'avoir tenu.

 

Ce sont donc de constants allers et retours entre Irak, Allemagne puis aux USA, au moment des classes de Bartie et de Murphy et lors du retour définitif de Bartie, seul auxquels les lecteurs sont invités. Dans une écriture sensible, le récit de ses deux amis est rendu avec les états d'âmes de chacun, la préparation avant le départ pour l'Irak, les longs moments de stationnement sur les champs d'action puis les combats, parfois au corps à corps. Il y a surtout un mystère et un certain sens du suspense autour des circonstances de la mort de Murphy et de l'initiative de Bartie, d'adresser à la mère de Murphy une lettre dans laquelle il usurpait l'identité de son ami et frère de combat.

 

C'est bien sûr, un nouveau réquisitoire sur un conflit où les USA se sont engagés sans vrais succès et ayant ainsi entraîné de trop nombreux morts et de véritables zombis pour un certain nombre de soldats perdus au retour des combats, parmi ses forces vives. Jamais n'a t-on ainsi le diagnostic d'une telle tragédie humaine, d'un gâchis, de la fraternité d'armes avec parfois trop de longueur. 


Le style est de qualité, les tourments de Bartie, les incompréhensions de sa mère devant son engagement, les failles du système militaire américain, la faillite de la nation américaines à comprendre et ré intégrer ses soldats, sont vraiment bien rendus comme vécus de l'intérieur.

Tag(s) : #Prix des Lecteurs 2014 du Livre de Poche

Partager cet article

Repost 0