Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenariat Livraddict et les Editions Stock.

 

Quatrième de couverture :

 

Voulez-vous les dernières nouvelles du Mali ?

Madame Bâ Marguerite se propose de vous y emmener.

Cette dame, qui n'est pas humble de nature, se prend pour une Grande Royale, une Jeanne d'Arc africaine. Elle veut libérer son pays des djihadistes et c'est son petit-fils, ex-footballeur devenu griot, qui raconte sa campagne mi-glorieuse, mi-désespérée.

Sur les pas de ce duo, vous rencontrerez les femmes échappées de justesse aux horreurs de la charia. Vous découvrirez l'économie très puissante et très illégale dont vit grassement le Sahara. Vous ferez connaissance avec des petits capitaines, soldats d'opérettes, terrorisés par les combats. Vous tomberez sous le charme de leurs épouses prédatrices, frénétiques de la Visa Premier. Vous remonterez le fleuve Niger en évitant toutes sortes de périls. Vous verrez comment et pourquoi bandits et djihadistes s'entendent comme larrons en foire. Vous saluerez des musiciens et des tisserands, inlassables créateurs des liens qui fabriquent un pays. Vous atteindrez juste à temps Tombouctou pour assister à l'arrivée des Français.... Surtout, vous plongerez dans la réalité du Mali, sa vaillance, sa noblesse.

Mali, ô Mali ! Comment ne pas comprendre que ta fragilité est la nôtre ?

 

Avis et commentaires

 

Attention ce nouveau livre d'Erik Orsenna est un bijou de vulgarisation de géopolitique en terre africaine et intégriste. C'est sous les traits de Madame Bâ, héroïne de son roman éponyme, que nous allons  réaliser notre apprentissage de la connaissance, à défaut de la compréhension, de ce continent africain entre Mali, Lybie et Niger, si riche à l'époque de ses royaumes et tribus. Quel meilleur guide pour disposer des bribes de l'essence des traditions (celle entre autre des griots), des rapports de la France - Afrique, des bouleversements et des retours en arrière du conflit malien que Marguerite.

Un phénomène que ce personnage, mandatée, à la fois par la communauté des expatriées et réfugiées maliennes et africaines de Villiers- Le - Bel, par une caricature de ministre malien et par les Renseignements Généraux français pour tenter de comprendre et de sauver, telle Jeanne d'Arc, son Mali où les conflits religieux et ethniques dégénèrent. Forte de son sale caractère, de sa sensibilité, de son franc-parler et très remontée contre les autorités maliennes totalement incapables de maintenir l'ordre, le progrès, l'éducation et l'unité du pays, elle s'est accaparée son petit-fils Michel (ex-footballeur, ex-drogués) rebaptisé Ismaël, sorte de symbole de ce Mali déchiré, pour en faire son griot afin qu'il renoue avec ses racines, narre ses aventures et sa re conquête de Madame Bâ. Une "chieuse" magnifique, n'hésitant pas à bousculer ses semblables africains pour les écarter de l'obscurantisme, de leur passivité pour qu'ils reprennent leur pays en main.

Michel - Ismaël, l'apprenti griot, fan absolu de sa grand mère, est ici en pleine renaissance, même si ses démons, ceux des jeunes africains apatrides de nos villes ?, peuvent encore perdurer, il est à la fois naïf, agaçant mais perspicace dans le récit et les anecdotes qu'il reprend ici sur cette "croisade", sur les mentalités et le mode de vie comme de pensée de ce pays qu'il connaît si mal.

Sous ces aventures picaresques, c'est l'amour réel de l'écrivain et fin habitué des cercles politiques français, Erik Orsenna, pour cette partie de l'Afrique à l'histoire et à la richesse culturelle réelle, qui transpire. N'hésitant pas à faire passer, sous couvert d'humour, de diverses rencontres et de dialoques aussi croustillants que tragi - comiques, un message d'alerte, une condamnation de l'intégrisme de toute nature comme de l'obscurantisme. Un plaidoyer pour une société africaine plus tempérée, plus sensée et moderne.

Mise en valeur aussi de la majesté du Sahel, du Niger, poésie des couleurs et des paysages. Les populations, les cultures (africaines, touaregs), le sens de la débrouillardise et une volonté farouche d'humanisme et d'optimisme sont transcendés par Erik Orsenna.

Une écriture fluide, un vocabulaire riche, une parfaite connaissance de la "chose" malienne,, tout est réparti en châpitres et parties sobres mais chamarrées et colorées. Un roman distrayant et instructif qui va probablement m'amener à lire son premier roman sur Marguerite.

 

A lire aussi le mote de mon amie de lettre ci dessous....nathchoco

 

 

 

Tag(s) : #Partenariat Livraddict

Partager cet article

Repost 0