Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'année 2014 continue à s'écouler avec toujours autant de découvertes et de partages chez nos super readeuses de chez Book En Stock et le mois de mai est celui d'Anthelme Hauchecorne, auteur qui m'était totalement inconnu jusqu'à ces derniers mois et le relais de quelques blogs auxquels je suis assidu (notamment et surtout celle de notre fine équipe de Book En Stock) m'amène à suivre tout cela de près.

 

Cela d'autant plus que ce mois était accompagné d'un partenariat plutôt alléchant avec, entre autres le livre / recueil de nouvelles "Punk's not Dead" et la chance m'ayant souri ce sera une de mes lectures de ce joli mois de mai.....

 

Comme toujours ce " mois de " est organisée de main de maître par nos deux "vénérables" et vous trouverez les liens qui illustrent ce mois, présentation, bibliographie et la série d'interviews entre cet auteur et nous bienheureux lecteurs toujours instructufs et souvent burlesques.

 

Brisons-là l'attente insupportable de mon billet sur le partenariat que j'ai eu la chance de découvrir .....

Voici donc couverture et quatrième de couv de ma découverte.

 

Le titre exact est : "Punk'snot dead -  Cercueil de nouvelles / 2"

Quatrième de couverture

 

Soyez réalistes, Exigez l'impossible !

A quoi l'Apocalypse ressemblerait-elle, contée par un punk zombi ?

Qu'adviendrait - il si le QI des Français se trouvait d'un coup démultiplié ? Un grand sursaut ?Une nouvelle Révolution, l'an 1789 version 2.0.

Est-il bien sage pour un succube de s'amouracher d'un simple mortel ?

Les gentlemen du futur pourront-ils régler leurs querelles au disrupteur à vapeur, sans manquer aux règles de l'étiquette ?

Et si La Mort s'accordait un repos mérité ?

Treize nouvelles, Autant de sujets graves, traités entre ces pages avec sérieux.

Ne laissez pas vos neurones s'étioler, offrez une cure de jouvence à vos zygomatiques. Cessez de résister, accordez-vous une douce violence....

De toute évidence, PUNK' S NOT DEAD a été écrit pour vous.

 

Avis et commentaires

 

Ce livre est en fait le recueil de différents textes et histoires qu'Anthelme Hauchecorne a ici regroupé et fait illustrer tout en nous donnant le cadre dans lequel il a "sévi".

A noter d'ailleurs que la plupart des illustrations sont signées Loïc Canavaggia et que je me suis autant régaler à lire ce recueil qu'à découvrir ces dessins. J'adorerai avoir certains d'eux en format affiche tant je les ai trouvé originaux.

Sur ces deux principes ; illustrations et chronologie, je ne peux qu'indiquer que cette initiative était excellente et très utile pour parfois mieux comprendre le but suivi.

13 nouvelles au total et pas une dans un régistre que je connaisse, c'est dire combien cette lecture fut à la fois pleine de surprises et de sentiments partagés. Recueil à la fois picaresque, quasi extra terrestre, humorisitique, créatif, bourré de clins d'oeil  et surtout délicieusement décadent et post apolcalyptique.

Je ne peux qu'en préambule reprendre ici les titres de chacune de ces nouvelles  avec quelques mots de chacune :

- " Décembre aux cendres ou comment Budapest devient "Brûle - Peste ". Imaginons un  monde entièrement dévasté, des villes d'art réduites à brûler en continuer comme Budapest. Une ville où le destin de toute la jeunesse n'est plus lié à l'éducation mais à son exploitation dans la recherche de vestiges,comme aux premières heures de l'industrialisation du 19 ème siècle, pour une multinatioanle peu scrupuleuse. Eva Vargà, l'héroïne de ce récit va lier son destin à la flamme Nyx sur un marché de dupes pour pouvoir payer les soins de sa mère et se heurter à l'inhumanité et à un retour d'une sorte d'esclavagisme.

- " Sarabande  Mécanique ". Hommage au film de Stanley Kubricki " Barry Lindon " dans une Angleterre dévastée avec le récit d'un duel pathétique entre un vieux Lord libidineux et incestueux aux moeurs dissolues, sorte de zombi et celui qui a engrossé sa fille  avant le mariage. Déjà un monde où l'humanité est en déliquescence et dôtée de sorte de robot pour l'assister.

- " No Future ou l'Apocalypse selon Johnny Rotten ". Récit mi drolatique, mi dramatique du dernier punk du Royaume Uni au coeur d'un pays dévasté par une épidémie virale, amenant morts, zombies et anthropophagie

- " Stupeflip "Les Monstres Stupeflip ", une simple reprise d'un des titres de ce groupe éponymique.

- " Sale Petite Peste ", autre nouvelle se voulant hommage à Pratchett et à son cycle  "Le Disque Monde" où la Mort , quasi humanisée,, débordée par le nombre de victimes d'une épidémie apocalyptique, n'arrivant plus à gérer ce flux et le stockage des corps, tente de réguler l'ensemble auprès de son homologue "La Pestilence" et à délivrer la Veuve Marasme de l'enfant qu'elle porte depuis 5 ans.

- " Les Gentlemen à manivelle ", délire burlesque autour d'un monde de robots - domo domestique dont l'usage échappe à l'intelligence fruste de Maître Barnabé Brimbolion.

- " La Guerre de Gaules ", chronique terrible de la montée puis de la prise du pouvoir d'un parti nationaliste en France prêchant la sortie de l'Euro, de l'Europe et amenant guerre civile et faillite si affreusement vraisemblable dans notre actualité.

- " Vodoo doll ", où l'hommage et l'adaptation d'Anthelme Hauchecorne à la sorcellerie made in New Orleans combinée à l'image classique du détective privé américain.

- " De Profundis ", un monde sub aquatique intelligent dominé par les sauriens, les dragons qui par le rachat de technologies typiquement humaines tentent de recréer la mythique cité de Thulé.

- " La Ballade d'Abrahel ", la particpation réussie au thème de la démonologie avec ce récit autour de la vie au quotidien des cités infernales et à la captation des âmes humaines lors du passage vers le monde de nos semblables.

- " Le Buto Atomique, un hommage à Pina Bausch / Nostalgie Radioactive ", un mix entre l'apologie de la chorégraphe et danseuse Pina Bausch et une critique virulente du nucléaire.

- " La Grâce du Funambule " parcours d'un toxicomane en fuite mais aussi plaifoyer contre l'homophobie....

- " Le Roi d'Automne ", les lectrices ou les lecteurs de "Hunger Games"devraient y trouver une certaine similarité thématique avec l'histoire et le combat d' adolescents désignés au sacrifice pour entretenir la paix avec un autre monde parallèle dirigé par un tyran. Mélange de magie et d'une certaine vision de la Mythologie.

Le mninimum  serait de dire qu'Anthelme a réussi là à regrouper autant de nouvelles que de thémes tous lièes à un monde en pleine décadence, post apocalyptique pour certain, et un plaidoyer pour un monde retrouvant des valeurs plus altruistes, écolgiques et tolérantes, le tout mouillé de truculence, de quelques notes désespérées, de constats aisément tangibles dans notre contexte de crise sociale et nationaliste. En tout cas, même si je n'ai pas eu le même plaisir et ressenti à lire et aligner les notes sur chacune de ces nouvelles, on sent que, même si certains de ces récits ont été faits sur commande dans le cadre  d'appels à l'écriture, il est certain que l'on sent que ce fut souvent jouissif pour Anthelme.

Chacune de ses nouvelles mériterait dans l'absolu , une chronique plus complète mais ce serait prendre le risque de parfois trop en dévoiler et il faut vraiment que celles et ceux qui passeraient par ce blog aient leurs propres analyses......

On est séduit par le bestiaire humain et animalier développé par l'auteur, des plus variés entre robots, sauriens, dragons mais aussi des robots, des zombies, du vaudou....

Révision des mythes (Promethée, Stonehedge, Thulée), de postures décadentes et historiques comme la vague punk, la noblesse décadente, prises de position contre le nationalisme (hélas tellement d'actualité), contre la pollution, l'homophobie, l'inceste, le racisme. Autant de thèmes variés traités sur la concision et diablement efficace

Une plume inspirée et une vison mi amusée, mi tragique des travers et fléaux de nos civilisations européennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Le mois d'Anthelme Hauchecorne avec Book en Stock Mai 2014

Partager cet article

Repost 0