Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue littéraire découverte en partenariat avec le forum Babelio, dans le cadre d'une opération spéciale et des editions Flammarion, que je remercie.

 

En exergue, je ne peux que reprendre la citation de la première page qui m'a beaucoup plu " Il ne vous a pas échappé que vous entrez ici pour vous distraire".... Tout un programme qui sur cette parution a parfaitement rempli son rôle.

Revue n°49 pour les saisons Hiver - Printemps 2014 partagée en trois parties majeure ; les chroniques, une thématique, la rubrique Panoplie Littéraire d'Arnaud Cathrine et des créations regroupan des nouvelles inédites et illustrées.

Et bien je peux dire que j'ai eu la main heureuse en la recevant puisqu'incidemment, deux de mes auteurs préférés y prennent toute leur place ;  feu Christian Gailly et le très original Arnaud Cathrine et cela sous des angles différents et instructifs.

Mais faisons les choses dans l'ordre ; format classique d'un peu plus de 157 pages aux textes et articles très aérés. Une revue dans laquelle on peut picorer selon son humeur et pas besoin de le faire dans un ordre précis ou dans la continuité.

Je ne sais si la présentation et la composition sont à l'identique d'une revue à l'autre mais j'y ai trouvé une certaine logique avec des pistes ou articles le plus souvent pétillants, sans être trop pédant ou clivant.

Dans les éléments les plus originaux, je classerai l'extrait du journal littéraire sur la période du 30 Octobre au 26 Novembre 2013 , la pleine période des prix littéraires de l'automne, ce qui nous fait découvrir  ainsi un récit assez drôlatique d'un écrivain, ici Bernard Quiriny, dont j'avais bien apprécié un de ses recueils de nouvelles "Contes Carnivores"

Les lettres, commentaires et articles -  témoignages sur l'écrivain Christian Gailly, récemment disparu, fait par ses pairs de tout style (Jean Echenoz, Laurent Mauvignier ou bien encore Christian Oster) m'ont mieux permis de mieux cerner cet auteur, que j'avais découvert et aimé dans "Un soir au club". Point de flagornerie inutile ici, non des touches sensibles et en finesse.

Continuant ainsi ma découverte, j'avoue avoir adoré l'exercice de style concernant la constitution d'une interview fictive, basé sur ses seuls écrits, de Paul Léotaud et de découvrri aussi de multiples illustrations et écrits ou récits d'Arnaud Cathrine décrivant son univers quotidien ou quelques éléments bibliographiques mais aussi ses auteurs de prédilection et de référence (alternance de dessins , courts écris, photos entre autres

Même si c'est un sujet qui m'a moins passionné, je me dois d'évoquer, ici, le dossier central de la revue ; à savoir les témoignages de femmes et d'hommes écrivain actuels sur les oeuvres littéraires qu'elles et qu'ils ont honte d'aimer (livres, films, séries...) .

Prendre ainsi le contre- pied d'un grande majorité de revues et magazines qui nous assomment plutôt des oeuvres et livres qui ont suscité les vocations d'écrivans de nos contemporains, est aussi un marque de fabrique instructive et originale de "Décapage " avec le témoignage d'auteures et auteurs, toutes générations confondues, que je connais partiellement ; Eric Neuhoff, Pierre Michon ou bien ancore Karine Tuil, entre autres. Découvrir ainsi une facade que l'on connaît moins est un plus.

En final "Décapage" nous permet de découvrir, à travers de courts récits et d'illustrations de 5 jeunes et nouveaux talents, sorte de mise en bouche et de lancement d'éventuels nouveaux talents d'écriture.

On l'aura compris, mon bilan est globalement très positif et les qualificatifs que je mettrais en avant sont ici , originalité de la formule, briéveté, humours et détente.

Longue vie à cette revue donc et je pense être amené à en découvrir certains numéros plus anciens et futurs.

tous les livres sur Babelio.com
Tag(s) : #Partenariat Babelio - Revue Littéraire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :