Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Partenariat avec Book en Stock, Critic et les Editions Folio SF dans la cadre du mois dédié à cet auteur. Merci beaucoup pour cette totale découverte.

 

Quatrième de couverture

 

Mon nom est Tiric Sherna.

J'ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de subir mon peuple, les Shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de vengeance. Les Quihiviens - des humanoïdes reptiliens - nous ont massacrés ou, pire encore, réduits en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l'empire qivhien. Dans ce nid de vipères, les plus forts d'entre nous seront destinés aux arènes. Autant dire que je suis voué à une mort certaine....

Mais je suis un Shao ! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l'ennemi. Oui, un jour, j'aurai ma revanche !

Thomas Geha fait une entrée remarquée en fantasy avec Le Sabre de Sang, diptyque où aventure, magie et suspense sont les maîtres mots.

 

Avis et commentaires

 

En préambule, je tiens à préciser que ce régistre de la SF matîné de Fantasy m'est totalement étranger et je suis un total novice dans ce domaine. Les seules ouvrages qui pourraient se rapprocher du genre datent des mes années adolescentes (il y a longtemps donc) avec la lecture de toute la série de Frank Herbert "Dune" mais à la clotûre de ce premier volume de Thomas Geha, c'est un abysse qui s'ouvre et différencie les deux auteurs. Je gage que la lecture du tome 2 (eh oui il sort ce jour et il est déjà dans ma PAL) comblera ma faim, car oui il me tarde de connaître la suite du récit.

Transposons nous sur un planète où les Sept Royaumes se la partagent entre races humaines, humanoïdes, reptiliennes et cités fortifiées. A ce propos le glossaire de fin de volume est un bijou d'aide à la lecture et à la compréhension....

Une espèce, celle des Qivhiens (les spécimens féminins la dirigent sous le joug d'une impératrice) est la dominante et ne cesse d'accroître ses territoires et son joug en mixant cruautés, conquètes et esclavage. C'est au tour du peuple Shao de céder sous la violence et de voir ses forces vives (essentiellement humaines) défaîtes et asservies. C'est sur les cendres de l'ultime conflit que va se décider le destin du héros de ce premier volume (enfin héros c'est à voir...) le jeune Tiric Sherna. 

Défait, réduit en esclavage auprés d'une des héritières de l'impératrice, il va devoir multiplier les aventures, les combats, se forger le caractère, dompter son impulsivité, bref tout un destin durant lequel il va s'allier avec plus ou moins de convictions avec trois autres personnages clés ; Kardelj, guerrier shao au pouvoir de guérison et à la force exceptionnelle; Kahrzoa une qivhienne alliée de circonstances et un forgeron fou Apeô compagnon de geôle. Propulsé dans les arènes, il va approcher les plus hautes sphères de l'empire Qivhien et s'y trouver impliquer dans le conflit de succession, s'enfuir et entamer avec ses compagnons d'infortune un long parcours semé d'embûches, de trahison, de combats singuliers et se voir investi d'un destin funeste dont il ignore tout jusqu'à la fin de ce premier volume.

A la trame SF s'ajoutent les arts divinatoires, la magie et un personnage central torturé et influencable. Récit d'aventures oniriques et un monde perverti et rude où la conviction et les desseins de nos quatres personnages se heurtent à la violence et à l'incertitude.

Succession de descriptifs des royaumes, des peuples, des paysages, des combats, des conflits personnels mais aussi des débats intimes. L'univers de Geha est riche, coloré et le style précis, imaginatif arrive à nous le faire visualiser. 

Tag(s) : #Le Mois de Thomas GEHA avec Book en Stock

Partager cet article

Repost 0