Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre découvert dans le cadre du partenariat Libfly et du Salon des Littératures Européennes de Cognac 2013. il concourait dans la catégorie du Prix des Lecteurs.

Et premier livre lu dans le cadre du Challenge Leture Italie - Il Viaggio chez Eimelle dont voici le lien : http://lecture-spectacle.blogspot.com/2013/11/challenge-lecture-italie-il-viaggio.html?ext-ref=comm-sub-email

 

Quatrième de couverture

 

1844. En Calabre, au cours d'une expédition de partisans qui se heurte à l'indifférence des paysans qu'ils voulaient soulever et à la trahison du bandit Calabrotto, le jeune Lorenzo arrache au bûcher Striga, une sorcière muette. Pour éviter le peloton d'exécution, Lorenzo accepte de devenir un traiître à la solde de l'Empire Austro - Hongrois. Plus tard, à Londres, placé auprès de Mazzini, pères de la nation italienne, il sera mêlé à un demi - siècle d'intrigues, d'attentats, de complots et de soulèvements. Il retrouve Striga aux côtés de Terra di Nessuno, l'héroïque guerrier sarde, et de toute une société londonienne extravagante, le peintre Rossetti, l'aristocrate Lord Chattam et la très belle et très désirée Lady Cosgrave, ardente révolutionnaire.

Nous sommes transportés de révolutions en réceptions somptueuses, de tavernes milanaises en sordides prisons napolitaines, des rues de Palerme en flammes aux chais du marsala, des bordels anglais aux ghettos de Rome et aux laboratoires où s'inventent les premières machines à calculer.

Faisant ici montre d'une puissance créatrice incomparable, Giancarlo De Cataldo nous restitue horreurs et splendeurs d'une époque encore en résonance profonde avec la nôtre. Maniant l'ironie de l'essayiste et la science du feuilletoniste, il sait nous attacher aux destins individuels d'une nuée de personnages, historiques ou romanesques. A travers cet opéra somptueux, nous assistons à la naissance de l'Italie, accouchée par les complots de politiciens, de terroristes et de mafieux.

 

Avis et commentaires :

 

Italienniste depuis mes études secondaires de l'Italien comme ma troisième langue, tout ce qui touche à l'histoire de ce pays et notamment sa quète et ses combats pour son unité, m'intéresse particulièrement.

Je pense que l'on peut comparer ce très épais roman à un équivalent italien de "Guerres et Paix" pour les russes ou "Autant en emporte le vent" pour les américains. 

Fresque et roman d'individualités au coeur des différents conflits et partages entre anglais , autrichien, piemontais et français de l'Italie, je reconnais que je fus dans l'obligation de prendre des notes au fur et à mesure que j'avançais dans ma lecture, bien aidé, heureusement, par les repéres chronologiques et la liste des personnages historiques réels et des héroines et héros de ce roman en début de livre, pour ne pas perdre le fil de ce récit, très bien documenté qui s'étale de 1844 à 1871.

C'est ainsi que toutes les implications entre les pays européens qui se déchirent la domination de l'Italie, les alliances, trahisons et calculs politiques sont parfaitement transcrites avec les combats, les passions amoureuses, les débats intimes de Lorenzo, Striga, Lord Chattam, Lady Violet, intimement lié aux destins des personnages historiques (Mazzini, Cavour, Victor - Emmanuel, Napoléon III) comme des moeurs sardes, siciliennes, piemontaise et romaine ou l'histoire de la maffia.

Une plume fébrile, précise, parfois trop touffue, tout est au rendez - vous de cette fresque indispensable pour tenter de capter la nature des bases de l'état italien moderne et de son identité.

Difficile de lire d'une traite mais on veut vraiment aller au bout de ces récits de vie.

Tag(s) : #Partenariat Libfly

Partager cet article

Repost 0