Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quatrième de couverture :

La voix et les vies que Julie Otsuka décrit ici sont celles de ces Japonaises venues, au début du XX è siècle, épouser aux Etats - Unis, un de ces hommes qui font arriver par paquebots entiers ces femmes choisies "sur catalogue". D'eux, elles ne connaissent que des photos et des CV. truqués, et se retrouvent souvent face à des maris brutaux qui les traitent en esclaves.

Plutôt que de s'attacher à un destin unique emblématique des autres, Julie Otsuka opte pour de multiples voix qui racontent, tel un choeur antique, la tragédie de toutes et chacunes : leur misérable vie d'exilées, leur combat pour apprivoser une langue inconnue, le racisme des Blancs, le rejet par leur progéniture de leur patrimoine... Puis le grand choc de la guerre. Et l'oubli.

 

Avis et commentaires :

 

Accompagné par un vent de commentaires élogieux depuis sa sortie, j'ai voulu m'en faire ma propre idée.

Ce livre, bien écrit et documenté, est effectivement de très bonne facture tant par la forme choisie ; le récit choral de tout un mouvement migratoire de jeunes filles japonaises vers les USA que par le thème développé avec un certain brio ; l'apport japonais au système économique américain et aux limites de la volonté américaine affichée de multiculturalisme et d'intégration ; un échec dès que la nature profondément ségrétionniste et conservatrice des américains blancs est libérée (lors des crises économques ou des conflits mondiaux).

Trois à quatre grandes phases développées avec beaucoup de sensibilité et de pudeur de la part de l'auteure ;

- l'image idyllique et les espoirs de ces jeunes japonaises fuyant qui un père qui les rudes travaux dans les rizières et surtout la totale aliénation culturelle sexiste japonaise que pouvaient avoir ces futures épouses dans le bateau les emmenant vers un destin souvent funeste et en tout cas difficile, leurs rêves le plus souvent brisés par des hommes brutaux qui voyaient en elles une compagne soumise et de la main d'oeuvre corvéable à merci.

- une installation et une intégration difficiles et les ruptures de comportements, de dénigrement de la première génération d'enfants nés sur le sol américain vis à vis de leur mère et de leur parent.

- un climat paternaliste et intéressé des américains de souche les employant ou plus exactement les exploitant dans leur maison.

- les haines entre les différentes communautés asiatiques présentes aux USA (chinois, coréens, philipppins, japonais).

- enfin la véritable nature de la société américaine blanche, ségrégationniste, identitaire blanche vis à vis de cette communauté japonaise que l'on tolérait et exploitait jusque là mais que l'on va imaginer dangereuse et traitresse dans sa globalité après l'entrée en guerre du Japon et Pearl Harbour. On assite alors à une épuration et aux raffles comme aux expulsions des côtes et états les plus prospères avec la mise en place de camps de prisonniers.

 

En conclusion un livre passionnant à découvrir absolument.

Partager cet article

Repost 0