Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Liivre voyageur de nanettevitaminessur le forum Libfly.

 

Quatrième de couverture

 

Il y a vingt ans jour pour jour qu'ils forment un couple. Vingt ans que leur lien résiste à ce qui érode, sépare et altère les amants du premier soir.

Pour célébrer l'anniversaire de cette énigme, ils ont choisi le Negresco, haut lieu de leur imaginaire intime.

Là, dérrière les volets entre-clos d'une chambre autrement plus cossue que celle de leurs commencements, ils viennent de faire l'amour ; et maintenant, sous un rai de soleil où dansent des poussières, chacun s'abandonne à sa rêverie.

Autant dire à la nostalgie, au réveil d'émois secrets, à la révision de son histoire et aux pensées inavouables - ce noyau d'infidélité contre et par lequel ils ont scellé, vingt ans plus tôt, un pacte amoureux dont il vaut mieux ne savoir rien. 

 

 

Avis et commentaires

 

Intrigant ce court roman où le narrateur, en séjour de villégiature avec Agnès, sa compagne, à l'hôtel Negresco pour trouver un nouvel essor, un nouvel élan à leur histoire de couple, va se livrer à une biographie amoureuse et à l'échec de la vie d'un compositeur de seconde zone ; Jean - Germain Gaucher.

Parce que cette chambre dans laquelle Agnès et le narrateur se sont donnés l'un à l'autre, est celle où la plus proche de celle où le compositeur a vécu les derniers jours de sa passion sulfureuse avec sa maîtresse avant de se donner la mort, le narrateur va se glisser dans la peau de Gaucher pour re faire son parcours. Cette passion originelle est-elle pour le narrateur l'exemple à suivre ? Difficile de le dire, en tout cas c'est dans un récit quasi picaresque que l'on va suivre avec un certain malaise, tout le parcours et surtout les échecs de Gaucher.

Ce compositeur maudit, pris dans le monde de la musique et des compositions musicales légères, va ainsi se plonger à contre coeur dans le monde des cabarets, des opérettes, des comédies musicales nièvres pour survivre ou essayer alors qu'il n'aspire qu'à la composition de la grande oeuvre musicale classique. Pris dans l'engrenage de sa relation avec une épouse dispendieuse, aigrie, d'une paternité qu'il ne voulait pas, de son penchant pour l'alcool, les paradis artificiels et de nombreuses maîtresses qu'il a toute aimées à sa façon et souvent sans retour, il va se ruiner et ruiner sa vie en espérant toujours réussir le chef d'oeuvre musical classique auquel il aspire.....

Difficile de comprendre où le narrateur veut en venir et de transposer sa propre vie privée selon celle de Gaucher, si ce n'est à travers les infidélités qui semblent régir son  histoire de couple avec Agnès. Cherche-t'-il le second souffle dans le récit de vie de Jean - Germain qui transcendera son propre couple? 

 

C'est en tout cas un bel exercice de style que nous offre ici Emmanuel Venet même si je n'adhère pas totalement à l'histoire et au sens de ce livre.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0