Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre lu dans le cadre de l'opération mis en place par le forum Libfly autour des lectures en avant première des livres de la rentrée littéraire de l'automne 2013.

Quatrième de couverture :

Récit touchanr et cocasse d'une enfance en marge, dans l'Amérique des années 70.

Alors que Saïd n'a que neuf mois, son père estime qu'il a mieux à faire que de s'occuper de sa famille : oeuvrer pour que la révolution triomphe aux Etats - Unis. Mahmoud est né en Iran, il a fui le régime du Shah et s'est installé à New  - York où il devient un membre éminent du parti socialiste des travailleurs. Personnage haut en couleur sachant jouer de son charme, il épouse Martha Harris, juive américaine, elle aussi une fervente militante trotskiste, marginale, dépressive et à côté de la plaque.

Pour être fidèle à ses idéaux, elle choisit l'expérience du déclassement. Saïd sera ainsi brinquebalé d'appartements miteux en deux-pièces sordides, de Brooklyn à Pittsburgh, élevé au gré d'interdits absurdesqui l'excluent subtilement de la communauté des enfants : interdiction de manger du raisin à cause du boycott du syndicat des ouvriers agricoles, interdiction de posséder un skateboard tant qu'ils ne seront pas gratuits pour tous, etc.

Mère et fils passent vacances et week - ends à militer, distribuer des tracts, manifester ou à rendre visite à des prisonniers noirs évidemment victimes de ces salauds de capitalistes...

 

Avis et commentaires

 

Chaque rentrée littéraire offre son OVNI, je pense en avoir trouvé un avec ce premier livre de Saîd Sayrafiezadeh.

On n'est ici pas loin du monde repris par P. Roth dans "J'ai épousé un communiste". Si pour vous les USA ne constituent qu'un paradis du libéralisme et du conservatisme, jetez vous sur ce livre pour vivre le quotidien depuis les années 70 du parti socialiste américain (et oui cela existe).

Fantastique récit que celui de Saïd revenant sur son enfance au sein d'un couple d'originaux (un Iranien et une Juive américaine, en soit déjà un paradoxe) pour lesquels seul le partage des richesses et le rejet du profit individualiste constituent la seule valeur familiale. Entre utopie, soutien aux ouvriers (dans tout secteur d'activité), égalité totale, rejet de l'impérialisme américain sur Cuba ou sur l'Iran, on vit à travers les yeux de l'enfant un véritable délire ubuesque et anachronique. 

Evoluant dans une famille explosée (le père quitte sa femme très vite) avec frère et soeur totalement dévoué à l'idéal socialiste, Saïd n'aura toute son enfance que perpétuels déménagements (dans des appartements de fortune, hébergés chez des "camarades"  du parti) dans les villes les plus paradoxales, des écoles ou des classes les plus en phase avec les idéaux socialistes de sa mère et quasiment sans aucun camarade de jeu ou d'enfance. Bringuebalé en fonction des impératifs des luttes de sa mère, isolé de son père et de ses frères, entouré de "camarades du parti " (pour certain des pervers sans nom), c'est un regard décalé, humoristique que le lecteur adopte sur cette société et cette famille décidément bien atypique avec le narrateur.

Un bon moment de détente, une lecture parfois décousue mais vraiment un ensemble original et plaisant.

Tag(s) : #On vous lit tous avec Libly

Partager cet article

Repost 0