Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre voyageur lu grace à l'opération du forum Libfly, merci à lui.

Quatrième de couverture :

 

Le fils de Sam Green a grandi à la cour du roi de Wall Street. Toute sa jeunesse, le seul effort qu'il a eu à faire était d'invoquer son nom de famille. L'argent, les privilèges, l'envie de ses camarades - même les plus doués, les plus beaux, les plus méritants - a agi comme un remède puissant contre le soupçon de n'être que légataire de ce patronyme, même aux yeux de son père. Mais lorsque commence ce récit, le roi est tombé, et le nom de Green est devenu synonyme de honte et d'opprobe. Il reste au fils à affronter une question : a-t-il été la victime, parmi d'autres, d'un égoïste ou a-t-il été, par égoïsme, le complice d'un escroc ?

"Le Fils de Sam Green" est bâti sur un axiome shakespearien bien connu : "Le monde entier est un théâtre. Et tous, hommes  et femmes, n'y sont que des acteurs". Ce Sam Green est Bernard Madloff, sa chute est bien connue. Mais ayant recours à un roman pour nous raconter l'histoire d'un fils, Sibylle Grimbert nous rend familier un drame que l'on préfère imaginer opaque et étranger, elle nous invite au spectacle d'une grande tragédie : la crise financière qui ébranle le monde depuis 2008, une triste histoire de croyance, de mensonges et d'aveuglement, dont nous ne sommes .... que des acteurs.

 

Avis et commentaires

 

J'avoue avoir eu quelques craintes en lisant la quatrième de couverture mais encore une fois, il ne faut pas s'y fier.

Le narrateur, fils d'un homme d'affaires richissime en pleine chute, nous fait vivre de l'intérieur ses doutes, son histoire d'un première partie de vie heureuse au niveau professionnel car fortunée et sans effort, ses doutes sur sa vie privée et plus particulièrement de ses parents et bien évidemment la chute de son père, escroc patenté et des répercussions sur sa propre destinée.

Fils de Sam Green, un homme d'affaires ayant bâti sa fortune sur la crédulité de ses pairs, alléchés par une rémunération exceptionnelle sur l'argent qu'ils lui ont confiés, il n'en est qu'une pâle copie, sans génie particulier, sans charme et il ne peut donc que dresser le constat d'un échec total et d'un destin des plus sombres.

Procés d'une haute société américaine uniquement guidée par la recherche du gain, des apparences, outre le mécanisme de l'escroquerie planétaire de Sam Green / Bernard Madloff, c'est celui des familles sans âmes ni chaleur particulière, le narrateur est aussi le procureur de sa vie médiocre. Il semble découvrir la vérité de l'escroquerie de son père et s'interroge sur sa propre intelligence, est-il une victime plus ou moins volontaire de son père ? a-t'-il toujours voulu se cacher de la réalité ? 

Un livre qui se lit facilement, d'une bonne facture bien documenté, néanmoins sans surprise réelle.

 

Tag(s) : #On vous lit tous avec Libly

Partager cet article

Repost 0