Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Livre voyageur lu dans le cadre de l'opération «On vous lit tout" organisé par le Forum Libfly. Merci à lui et à nenna 1 qui nous a fait ainsi partager cette lecture.

Quatrième de couverture

Au lendemain de son mariage, une jeune Iranienne, Donya, décide de s'enfuir.

Deux récits s'entrelacent.

L'un relate ses aventures picaresques, tragiques et émouvantes: entre puissance de la volonté, jeux du hasard et fatalité, Téhéran, Istanbul, Sofia et Paris, une femme trace son chemin de liberté.

L'autre se deroule en France, dans Le cabinet d'un psychanaliste où se dévoilent, de séance en séance, Dans la douleur ou l'ironie, les secrets les plus intimes de l'héroïne - le père, la mère, les hommes , l'enfance, la prison, la torture, le viol, la prostitution, l'exil.

Une ode à la langue française, le combat, havre et refuge où se construisent à la fois une destinée et un roman.

 

Avis et Commentaires :

 

Une nouvelle belle découverte de la rentrée littéraire avecce livre, récit et roman d'une auteure iranienne dont j'avais délà pu apprecier son livre "Je ne suis Pas Celle Que je suis".

Nouvelle pierre dans son édifice sensible et reposant sur sa propre biographie, de mobilisation Contre l'intégrisme islamique et la société irannienne depuis la chute du Shah. Pour cela Chadortt va prendre la voix d'un jeune Iranienne aux origines familliales et à l'histoire d'une trop courte vie; Donya.

Jeune Iranienne rejettée par ses parents , en révolte contre l'ère Khomeny, l'étudiante va se retrouver dans les geôles des gardiens de la révolution et en une nuit, violee par ces fanatiques, et enceinte, elle s'enfuit d'Iran après avoir refusé un mariage puis abuser d'un de ses compatriotes en tenta de refaire sa vie en Turquie puis en France. Cette histoire sensible, le combat de Donya pour son indépendance, pour un diplôme, c'est à travers son récit lors de ses séances avec un psy, dont la propre vie personnelle empiète un peu sur ses qualités d'écoute que le lecteur va reconstruire son parcours, ses doutes, sa quète de père et au passage ses doutes sur la qualité et l'intérêt de la psychanalyse.

Passant de l'espoir fou à de très profondes crises d'angoisse et de désespoir, par son travail, ses études, son culot, Donya va lors apprendre le turc puis le français pour réussir des études de haut niveau, porter ses espoirs sur sa volontè, des amis de passage comme de faux amis, elle va surtout se faire la porte - parole contre l'injustice, la barbarie des mollahs iraniens et de la Société post-révolutionnaire iranienne comme de ses tabous. 

A la fin de sa lecture, le lecteur, avant de connaître le destin tragique de Donya, ne peut que s'attacher à cette jeune héroïne, si souvent trahie mais à la volonté et au courage intangible.

Belle écriture sous forme de chapitres courts mais dans un style type de très grande qualité.

 

 

Tag(s) : #Challenge 1 Pour Cent Rentrée Littéraire Automne 20123

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :