Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le cadre de l'opération du forum Libfly "On vous lit tout " et en avant - première de la rentrée littéraire de spetembre 2013, j'ai pu recevoir et lire ce livre de très grande qualité. Merci à Libfly et aux Editions " Actes Sud ".

 

Quatrième de couverture

 

Le roman de Raphaël Jerusalmy commence là où calent les livres d'histoire. François Villon, premier poète des temps modernes et brigand notoire, croupit dans les geôles de Louis XI en attendant son exécution. Quand il reçoit la visite d'un émissaire du roi, il est loin d'en espérer plus qu'un dernier repas. Rebelle, méfiant, il passe pourtant un marché avec l'évêque de Paris et accepte une mission secrète qui consiste d'abord à convaincre un libraire et imprimeur de Mayence de venir s'installer à Paris pour mieux combattre la censure et faciliter la circulation des idées progressistes réprouvées par Rome. Un premier pas sur un chemin escarpé qui mènera notre poète, flanqué de son fidèle acolyte coquillard maître Colin, jusqu'aux entrailles les plus fantastiques de la Jérusalem d'en bas, dans un vaste jeu d'alliances, de complots et de contre-complots qui met en marche les forces de l'esprit contre la toute-puissance des dogmes et des armes, pour faire triompher  l'humanité et la liberté.

Palpitant comme un roman d'aventures, vif et malicieux comme une farce faîte à l'histoire des idées, regorgent de trouvailles et de rebondissements, La Confrérie des chasseurs de livres cumule le charme et l'énergie de Fanfan La Tulipe, l'engagement et la dérision de Don Quichotte et le sens du suspense d'un Umberto Eco.

 

Avis et commentaires

 

Une plume que je ne connaissais pas et qui m'a totalement conquise. Tous les ingrédients qui font le succés d'un livre pour moi sont là ; de l'Histoire (une chronologie et l'exactitude des principaux intervenants), un destin maudit ou mystérieux (celui de François Villon), du mystère (des livres prestigieux ou supposés comme tels), un très vraisemblable complot mêlant Louis XI, les Médicis, le très jeune navigateur  Colomb, les Turcs et la chrétienté et du récit de voyages (Paris, la Palestine, la Terre Sainte) et surtout une véritable écriture.

Pas d'excés ou d'éléments trop invraisemblables (on évite l'écueil Dan Brown) et une histoire où la puissance de l'écrit (avec l'imprimerie à ses balbutiements) et son rôle sur l'Histoire du monde est bien mis en exergue.

De la poésie avec une hypothèse très crédible sur le destin, à nos jours, encore irrésolu, de ce grand poète / malandrin, de sa passion pour l'écriture et de son intelligence vive qu'est François Villon. Un Villon qui va découvrir un autre monde, de grands espaces et sa rencontre avec le christianisme, la Terre Sainte est impressionnante et les émotions partagées des plus positives. On évite les poncifs. On se rapproche sous un angle nouveau du "Nom de la Rose" d'Umberto Eco.

Imaginer une confrérie de sages, d'hommes et de moines érudits qui, disposant des livres les plus anciens, de récits sur les premiers écrits du christianisme, d'incunables,  prête à changer les relations politiques et diplomatiques entre la France, les Medicis et la Chrétienté est des plus captivants. 

La relation de voyages est aussi très fine et les émotions liées à la découverte de la Palestine.

Voilà un roman des plus documentés, une plume de grande qualité et une psychologie des personnages (alors même qu' aucun témoignage ne subsiste sur Villon) des plus remarquables. On ne s'ennuie pas un instant et on n'a qu'une envie finir ce livre.

Une très belle découverte donc qui mériterait une attention particulière pour les prix littéraires de l'automne.

 

 

 

Tag(s) : #On vous lit tous avec Libly

Partager cet article

Repost 0