Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quatrième de couverture :

 

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrick Hedström, l'inspecteur qu'elle vient d'épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n'importe où, qu'il se tapit peut-être en chacun de nous et que la duplicité humaine, loin de représenter l'exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu'elle entreprend des recherches sur cette mèr qu'elle regrette de n'avoir pas connue et dont elle n'a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d'un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d'une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir pkus, elle entre en contact avec un vieux professeur d'histoire à la retraite. L'homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagemment assassiné...

Dans ce cinquième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec une virtuosité plus grande que jamais l'histoire de son héroïne et celle  d'une jeune suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu'Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique.

 

Avis et commentaire

 

Décidément, je ne suis jamais déçu par cette auteure et par les aventures de ses deux héros Patrick et Erica, mêlant inexorablement leur job (policier pour lui et écrivaine pour elle) avec les tribulations de leur couple, de leurs ex, de leurs enfants et de leur famille à des enquêtes sur des meurtres dont, ici encore, je n'ai pas pu découvrir les motifs et les meurtriers  avant les tous derniers chapîtres. 

L'art du suspense est, encore une fois, mené avec brio et Camilla Läckberg même intelligement les problèmes sociétaux suédois modernes (famille en recomposition, congé de paternité, homosexualité et GPA) politiques (montée des fascistes) et les enquêtes.

Le lecteur avait quitté Erica à la fin du quatrième volume alors qu'elle mettait la main sur les carnets intimes de sa mère ainsi que d'une brassière ensanglantée et une médaille ornée de la croix gammée pour lesquels elle n'avait pas d'explication. Souvenirs d'une mère qui n'a jamais exprimé de sentiments maternels forts envers ses deux fllles, et qu'Erica va tenter de comprendre et déclencher ainsi le premier meurtre de ce livre. Quels sont les liens qui unissaient les amis de sa mère lorsqu'elle était adolescente en pleine seconde guerre mondiale ? Les secrets de famille sont souvent à l'origine de drames quand ils sont révélés et cela bien des années passées.

Je ne peux en dire plus, il faut lire ce livre et d'ailleurs tous les opus de cette série et l'addiction, entre suspense et rebondissements,  vous guette.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :