Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Nouveau partenariat avec un des livres de ma sélection à l'occasion de cette opération avec Babelio et "Les Editions  Tensing". Merci pour cette attribution.

 

Quatrième de couverture

 

C'était l'adolescence, et c'était la lumière, celle qu'un Maroc des années cinquante distribuait à profusion, tout comme il ouvrait à qui voulait s'y aventurer, "les plages sans fin" dont parle Rimbaud. Mais c'est aussi les ombres qui peuvent se mettre comme des taches au coeur même du soleil lorsque celui-ci est si violent qu'il empêche les coeurs de voir clair en eux-mêmes. Beaucoup d'ombres circulent dans un grand parc où se donnent des fêtes qui devraient être celles de l'insouciance. Quatre d'entre elles se détachent, qui tissèrent des liens si complexes, si enchevêtrés, que l'image du labyrinthe s'impose pour en suggérer les méandres. Le narrateur reconstitue les étapes les plus marquantes, les plus poignantes, aussi de ce dédale qui l'aspira comme celles et celui avec lesquels il forma "en ce temps-là", un quatuor électif au sein duquel régnait la confusion des sentiments. La distance qu'apporte à l'homme vieillissant le nombre des années tandis qu'il explore sa mémoire lui permet d'intervenir à deux reprises pour se livrer à des bilans, émettre des diagnostics, énoncer et dénoncer les pièges qu'il se tendit à lui-même, les malentendus qu'il ne chercha pas à dissiper, dénombrer les promesses non tenues, rechercher pourquoi des amours qui promettaient d'être le rayon d'or de la jeunesse  se transformèrent en "amours crucifiés", retirer les masques qui camouflaient  les visages et les âmes.....

 

Avis et commentaires

 

Une histoire de fin d'adolescence dorée au Maroc, encore Français,alors que "la bande de la Polka" constiutée d'une quinzaine d'adolescents entre 16 et 18 ans va s'étourdir dans un dernier été de rencontres amicales, de joutes amoureuses, de bals costumés, de baignade et de jalousies. A l'automne chacune et chacun regagnera la métropole et Paris pour aller vers des études supérieures et quitter ainsi leur enfance. Parmi les pilers de cette bande il y a le narrateur, amoureux de Ceska, Ceska bien sûr, l'ami intime Costebel et Ariane sorte de soeur et de confidente de notre narrateur.

 

Dans une écriture de très grande qualité, avec un vocabulaire d'une rare richesse et assez poétique, l'auteur nous fait vivre au plus proche ses réflexions, attentes, espoirs et la découverte du sentiment et de la complexité amoureuse. Comment peut-il arriver à finaliser cet amour qui semble partager entre Ceska et lui ? D'erreurs en interrogations, ce qui semble être l'amour de la vie de l'une et l'autre va être fortement mis à mal, jusqu'à quel point?, par les quiproquos et la complexité des personnalités. Malentendu entre Costebel et le narrateur autour de Ceska et de la relation intime qu'ils entretiennent. Un triangle amoureux dont on ne découvrira qu'à la fin de ce très beau livre. Sans oublier qu'Ariane, la confidente du narrateur a probablement aussi un rôle à jouer. Tout cela avec de très belles descriptions des débats intérieurs de ces adolescents et la découverte des intrigues et du marivaudage.

 

Vraiment un livre de très belles contenance, sensible et très illustré qui ne peut pas laiseer indifférent les amoureuses et amoureux de la langue française.

 

 

tous les livres sur Babelio.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :