Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Ma PAL regorgeant de Stephen King, je me suis inscrit sur ce challenge sur le forum Livraddict et ce sera ma première contribution pour cette année. Je voulais renouer avec cet auteur dont j'ai lu, dans mes jeunes années "Jessie", "Minuit 2", "La Ligne Verte" , "Dolores Claiborne" et "Rose Madder".

Le tapage qu'ont fait les livres "Dome" et surtout celui-ci sur la blogosphère m'a inciter à renouveler le genre des livres de lui auquel j'étais habitué.

Renseignements et inscriptions pour le challenge : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=13408

 

Quatrième de couverture

 

Jake Eppin, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder à la requête d'un ami mourant : empêcher l'assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l'entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l'époque d'Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d'un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d'une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d'un suspense vertigineux l'Amérique du baby-boom, des "happy days" et du rock and roll.

 

Avis et commentaires

 

Je crains de ne pas être très original mais ce gros pavé m'a emballé tant il est original et bien écrit.

Tout d'abord, ce livre m'a réconcilié avec l'uchronie dont je m'étais écarté avec le cycle de Scott Westerfeld mais il est vrai que Stephen King est de loin un cran au-dessus.

Avec ce pavé, Stephen King renoue avec un des grands traumatismes de la société américaine ; l'assassinat de J. F Kenney. Nous sommes dans les premières années du XXI ème siècle et pour Al, l'ami mourant de Jake Eppin (tranquille professeur de littérature), revenir en 1963 et réussir à éviter cet assassinat c'est refaire toute l'histoire des années 1970 et les années suivantes (la Guerre du Vietnam, le meurtre de Martin Luther King, la succession de présidents désatreux type Bush...) Et justement derrière son restaurant rapide, il a découvert incidemment une faille spatio temporelle qui conduit juste fin des années 1950 et s'est permis quelques voyages vers le passé  pour corriger des événements antérieurs survenus à des personnes qui lui sont chères et s'il peut s'absenter plusieurs mois ou années dans le passé, dans son époquecela ne représente que de courtes minutes. Attaché au souvenir de Kennedy, il songe alors à vouloir revenir dans le passé pour le sauver mais hélas un cancer fulgurant en pahse terminale va l'amener à soumettre son projet à un de ses clients habituels devenu un ami, le très pale et solitaire professeur Jake Eppin.

Une fois convaincu et alors qu'Al se suicide, muni des notes et repères de son ami, Jake Eppin se lance dans l'aventure de revenir dans les années 50 (fantastique retour en arrière technologique), tenter de mener conjointement la mission qu'Al lui a confié et de corriger le passé de l'un de ses étudiants à l'enfance dramatique. En effet que deviennent les choses lorsque l'on multiplie les corrections du passé (retro effet papillon) sur les années suivantes et son présent. On se doute qu'avec Stephen King, on ne peut pas s'arrêter à ces seules circonstances et les multiples interventions de Jake vont se compliquer avec une histoire d'amour qu'il va connaître alors qu'il voyage et vit dans le passé, des gros problèmes avec des bookmaker et la mafia (comment pour assurer sa subsistance ne pas être tenté de jouer sur des matchs dont on connaît les scores), un contexte politique difficile avec Lee Harvey Oswald et bien évidemment comment ne pas se faire prendre par les gens rencontrés au jeu de la prophétie.....

On ne s'ennuie pas un instant et cela offre aussi l'occasion à Stephen King de nous faire partager  sa propre conviction sur les circonstances sur le meurtre de Kennedy...

Je ne dévoilerai pas naturellement la ou les chutes de cette mission de Jake Eppin mais les surprises se multiplient jusque dans les dernières pages et la traditionnelle happy end de tant de romans de ce genre est à oublier.

Un coup de coeur.

 

 

 

Tag(s) : #Challenge Stephen King 2013 sur Livraddict

Partager cet article

Repost 0